Paris se revendique comme place castellera avec la troisième démonstration avec neuf castells de 6 niveaux ou supérieurs en l’espace d’un peu plus d’un mois

 

La démonstration principale du Deuxième Festival International de Castells qui a eu lieu samedi 3 juin dans le Parc de la Villette à Paris promettait un grand niveau de castells et les attentes ont été remplies. Les quatre colles internationales qui y ont participé, les Castellers d’Andorra, Xiquets de Copenhagen, Castellers of London et Castellers de Paris, ont montré la plupart de ses meilleures constructions. De cette façon, ils ont voulu se revendiquer comme colles castelleres avec un niveau similaire ou supérieur à certaines colles en Catalogne qui profitent de beaucoup plus de moyens que ceux dont ces colles disposent, implantées dans des territoires où la culture castellera est presque inexistante.

 

L’exhibition a commencé avec les quatre piliers de 4 de présentation simultanés des quatre colles. Les piliers ont été réalisés « marchés » par les andorrans et français et « classiques » (statiques) par les anglais et danois (malheureusement avec une chute de ces derniers avant d’avoir pu charger leur pilier). Or, les meilleurs moments de la démonstration sont arrivés dans les séries de châteux (constructions à 2, 3 ou 4 personnes par niveau) qui ont ensuite commencé.

 

 

Photo de : Monica Stoinea

 

Les Castellers de Paris ont été les premiers de chacun des trois séries de châteaux de la démonstration et ont décidé de réaliser un 3 de 6 très stable comme premier château de la journée. En deuxième tour, les parisiens ont rajouté l’aiguille (ou pilier au centre) à cette construction sans trop de difficultés lors de son exécution. Pour finir, les geperuts ont opté pour un 4 de 6, qui été tellement solide qu’il aurait sans doute pu être completé avec le pilier central. Les parisiens ont completé ainsi leur troisième démonstration consécutive avec trois châteaux de 6 niveaux après les deux exploits lors de leur journée de baptême, ce qui montre la consolidation des bleus comme colla de 6 et rend légitimes leurs ambitions avec des autres constructions de la gamme haute de 6 comme le 5 de 6 et le 2 de 6.

 

Les Xiquets de Copenhagen a été la colla avec le plus petit nombre le chemises au Parc de la Villette et ont dû adapter leur démonstration en conséquence. En premier tour ils ont réalisé un 2 de 5 très travaillé, une construction qu’ils avaient déjà réalisée accompagnés des mêmes trois colles lors de l’exhibition internationale qui a précédé le Concours de Castells de Tarragone 2016. Ensuite, les nordiques ont voulu viser haut avec un 3 de 6 et tenter la réalisation de leur première construction de 6 niveaux dans leur histoire, en profitant de la grande aide dans les pinyes des autres trois colles. Malheureusement ils ont enchainé trois tentatives avortées, en épuisant ses tours. Cependant, l’expérience acquise dans cette journée castellera à Paris sera sans doute très utile aux danois pour atteindre leur premier château de 6 niveaux très prochainement. 

 

Les Castellers of London ont voulu essayer pour la première fois dans leur histoire une performance avec 3 constructions de 6 niveaux. La fête pour les rouges a commencé avec un 4 de 6 un peu nerveux mais efficace qui a annoncé ce qu’il allait suivre. Le 3 de 6 qu’ils ont réalisé ensuite, très travaillé au niveau du deuxième niveau, leur a permis de se rapprocher de leur but de 3 châteaux de 6 niveaux. Le château choisi pour attaquer cet objectif a été le 4 de 6 avec le pilier, une construction qui (après une tentative avortée) a pu être complétée avec de l’épique et devenant au même temps la première structure de 6 niveaux avec pilier de l’histoire des britanniques.

 

Les Castellers d’Andorra ont réalisé 3 constructions de la gamme consolidée de 6 de la colla andorrane. Les pyrénéens sont en train de s’entraîner en ce moment  pour la gamme de 7 qu’ils veulent atteindre dans les semaines qui viennent et aujourd’hui ils ont continué à travailler des châteaux de 6 pour y réussir. Après avoir bâti le meilleur château de la journée, un 2 de 6 très solide et apprécié par le public présent, les andorrans ont réalisé deux 3 de 6 (le premier accompagné du pilier) tellement stables que leurs aspirations de rajouter un niveau à cette structure semblent totalement viables.

 

Pour finir, et avant le tour de piliers (4 pd4 des Castellers d’Andorra et pd4 des Xiquets de Copenhagen simultanés; pd4 levé du bas des Castellers of London pd4 levé du bas des Castellers de Paris simultanés), les 4 colles ont bâti un 4 de 6 de fraternité (avec une colonne pour chacune des 4 colles) qui a porté le souvenir du 4 de 6 de fraternité d’il y a 8 mois lors de l’exhibition internationale qui a précédé le Concours de Castells de Tarragone 2016. Le pique-nique conjoint qui a suivi la démonstration a servi aux castellers pour récupérer de l’énergie pour le reste de cet intense weekend du Deuxième Festival International de Castells.

 

Photo de : Carlos Delbene

 

Castellers d’Andorra: pd4cam, 2d6, 3d6a, 3d6, 4pd4

Xiquets de Copenhagen: ipd4, 2d5, id3d6, id3d6, id3d6, pd4

Castellers of London: pd4, 4d6, 3d6, id4d6a, 4d6a, pd4ps

Castellers de Paris: Pd4cam, 3d6, 3d6a, 4d6, pd4ps

Les quatre colles: 4d6 de fraternité