Skip to main content

Les Castellers de Paris et les Arreplegats de la Zona Universitària remplissent les rues de Saint-Germain-en-Laye pendant le Marché européen

Les Castellers de Paris font leur premier « folre » (deuxième base sur la première) à midi, mais les enfants leur font revenir à la réalité dans l’après-midi.

Le samedi 19 mai, les Castellers de Paris, accompagnés par l’équipe des Arreplegats de la Zona Universitària, ont fait une démonstration de castells à Saint-Germain-en-Laye pendant le Marché européen.

Photo de groupe Arreplegats et Geperuts Photo de: Madrona Acosta Llopart

Pour la deuxième année consécutive, les Castellers de Paris ont été invités à ce rendez-vous spécial de la ville, c’est pourquoi les Castellers de Paris (avec les Arreplegats) voulaient être à la hauteur de l’événement. Pour cela, ils ont voulu faire des castells, à la Place du Marché-Neuf, jamais faits par les Geperuts ni jamais vus à Saint-Germain-en-Laye.

Au rendez-vous, les Castellers de Paris voulaient faire :
Pendant la matinée :
Pilar de 4 levé par dessous et marché (castells habituel avec lequel les Geperuts commencent leurs démonstrations)
Pilar de 5 avec folre (deuxième base sur la première) qui a été travaillé pendant les répétitions précédant à l’événement.

Après-midi :
3d6, 4d6 sûrs et en option 5d6, 2d6 et 3d6a pour compléter l’après-midi.

Le matin tout s’est déroulé comme prévu. Donc, Saint-Germain-en-Laye a déjà une place « folrada » et les Castellers de Paris font leur début, avec un pilier de 5, comme le premier castell « folrat » de son histoire !
L’émotion des geperuts après cette belle réussite était bien visible à la Place du Marché-Neuf, fait que le public a adoré !

 

Primier pd5f a Saint Germain en Laye et aussi des Geperuts Photo de: Jean-Claude Morera

En revanche, dans l’après-midi, les choses se sont tordues par ceux de la chemise bleue, et on a dû réduire les attentes car les enfants n’ont pas fini l’exécution d’aucun des châteaux prévus.
C’est pour cela que les Geperuts notent bien qu’il reste énormément de travail à faire et notent comme objectif principal : plus de travail avec les enfants pour qu’ils ne décident pas de démonter un castell et qu’il se sentent plus confiants pendant l’exécution.

id3d6 des Geperuts Photo: Florian Expert

id4d6 des Geperuts Photo: Florian Expert

id3d6 (acotx) Photo: Florian Expert

Résumé de la performance des Castellers de Paris :
Matin : pd4ps (marché), pd5f
Après-midi : id3d6, id3d6, id4d6, id2d6 (acotx), id3d6 (acotx), pd4ps, 4d5 net (acotx)

Pour leur part, les Arreplegats de la Zona Universitària, qui ont fait leur démonstration après les Castellers de Paris, ont fait les castells suivants :
Matin : pd4
Après-midi : 4d6, 3d6a (c), 3d6, pd5, pd4, pd5

3d6 Arreplegats Photo: Florian Expert

4d6 Arreplegats Photo: Florian Expert

3d6a (c) Photo: Florian Expert

pd5 Arreplegats Photo: Florian Expert

 

La journée a été mémorable pour les Castellers de Paris mais aussi pour leurs invités, les Arreplegats de la Zona Universitària, à la fois pour la démonstration mais aussi pour l’ambiance festive de la ville.

Merci beaucoup à la mairie de Saint-Germain-en-Laye de nous inviter.
Et félicitations pour cette fête, comme toujours, si bien organisée et passionnante.

Exhibition de Castells à la mi-temps du Nanterre – Hyères Toulon

Le samedi 14 avril, les Castellers de Paris ont fait une exhibition de castells à la mi-temps du match de la ligue nationale du basket français, Nanterre 92Hyères Toulon

Dans cette performance, les Geperuts ont réalisé un pilier de 4 soulevé par le dessous et marché (d’un côté à l’autre du terrain de jeu).

 

Pilier de 4 soulevé par le dessous
Photo: Júlia Mulleras Escofet

Mais il fallait aussi faire un panier, non?
C’est pourquoi après le pilier de 4 on a réalisé un pilier de 2 aussi soulevé par le dessous qui a marché jusqu’à pouvoir faire un panier.

Photo: Júlia Mulleras Escofet

En dehors de la démonstration et des émotions du public, les Castellers de Paris ont pu profiter du match auquel Nanterre a su s’imposer à Toulon Hyères, malgré le désavantage de 16 points à la mi-temps.

Geperuts s’amusant du match Nanterre 92 – Hyères Toulon
Photo: Maria Carné Martorell

Merci beaucoup Nanterre 92 de nous avoir invités !!
Et surtout félicitations pour avoir gagné ce match qui n’a pas été facile!

Résultat du match: Nanterre 92   86 – Hyeres Toulon   79
Castellers de Paris on fait : pd4ps a marché, pd2ps a marché (pour faire le panier).

Qui se cache derrière les posters et affiches des Geperuts ?

Alexandra Vale, le secret le mieux gardé des Castellers de Paris.

“C’est sans hésitations l’amour que je ressens pour la colla” répond-elle comme toujours en souriant quand on lui demande d’où lui vient l’inspiration pour créer toutes les illustrations utilisées par les Castellers de Paris, certaines d’entre elles sont devenues virales sur les réseaux sociaux. Affiches annonçant des représentations, calendriers d’entrainements, posters promotionnels, voeux pour les fêtes, et évidemment le logo emblématique de la colla, tous portent la marque de cette portugaise née à Braga il y a trente ans. “Je suis émue quand je vois a la télé un casteller durant une diada qui porte notre foulard avec notre logo” nous dit-elle quand on lui a montré une photo de l’enxaneta de la colla des Capgrossos de Mataro (Catalogne) qui portait notre foulard.

Du Portugal à Paris, en passant par la Catalogne, Alexandra Vale a grandi en voyant et en vivant les castells. Aujourd’hui c’est un des membres les plus aimés des Geperuts, membre de la colla depuis les débuts de celle-ci avec les premiers entraînements, l’été 2015. Depuis, son implication dans la colla a été toujours intense : intégrée à la mythique commission des fêtes, sa tâche d’illustratrice ne l’a pas empêchée pendant plus d’un an de faire partie de l’équipe technique des pinyes. « Tout pour la colla… sauf rentrer dans le conseil directeur » blague-t-elle quand je lui pose quelques questions qui aideront à résoudre l’énigme qui s’impose à tous ceux qui voient les graphismes des Castellers de Paris.

Photo de : Thomas Millet

Qui se cache derrière les posters et affiches des Geperuts ?

— D’où vient ta passion pour le dessin ?

Je ne saurais pas le dire clairement, j’ai toujours dessiné.

 

— Tu as fait une école pour apprendre ?

Quand j’étais ado j’ai pris quelques cours et au lycée j’ai étudié l’art. Evidemment avec les études d’architecture j’ai aussi beaucoup appris.

 

— Ta relation avec la culture catalane, elle vient de loin ?

Ce lien vient d’après les JO de Barcelone vers 93, puisqu’avec ma famille on passait les étés sur la Costa Brava. Tradition que l’on maintient toujours depuis des années !

 

— On voit que tu parles parfaitement le catalan. Tu l’as appris comment ?

A force de l’entendre chaque été j’ai eu envie de l’apprendre, peut-être à cause de sa proximité avec le portugais. Ceci dit, c’est depuis que je suis à la colla que je peux dire que je le parle et l’écris couramment.

 

— Et cette passion pour les castells ?

C’est parce que j’en ai souvent vus durant les étés passés en Catalogne. L’émotion des diades vécue sur place est une des grandes sensations ou émotions que tout le monde devrait vivre.

 

— Comment tu es arrivée aux Castellers de Paris ?

En 2015 un groupe de gens a commencé la création de cette colla. Le premier pas pour moi a été la proposition d’une amie d’aller au premier entraînement officiel, et ça a été avec les souvenirs des diades vécues avec ma famille chaque été, que le 16 juillet 2015 j’ai assisté à l’entraînement de la Villette. Et depuis ce jour, j’en fais partie!

 

— Une fois que tu es arrivée aux Castellers de Paris, comment est née cette collaboration? C’est régulier ou juste ponctuel pour la création d’affiches?

Ça a été quelque chose de très progressif et pas depuis le début. La collaboration a commencé un an plus tard, mais j’avais déjà créé le logo gagnant lors de l’assemblée fondatrice du 10 octobre 2015.

Le conseil directeur de 2016 s’était clairement lancé le défi d’augmenter la masse sociale de la colla.

C’est pour ça qu’on fait tant d’efforts sur les réseaux sociaux, puisqu’à notre époque une grande visibilité et répercussion vient de ces moyens de communication.

C’est aussi pour ça que pour chaque grande représentation des Castellers de Paris, l’équipe des réseaux sociaux me demande de créer quelque chose.

La collaboration régulière s’est faite puisque la personne qui s’en chargeait avant a dû repartir en Catalogne, et presque sans m’en rendre compte j’ai pris le relai.

— Et la collaboration, c’est seulement pour les afiches?

Non! Depuis qu’elle est régulière, c’est presque comme si je faisais partie l’équipe des réseaux sociaux. Certaines de mes créations ont été pour faire la promotion des entraînements (différents pour chaque lieu),

mais aussi pour le planning mensuel des activités de la colla.

— En dehors de la colla, quelle a été ta première commande?

Les parents d’une castellera de Paris, voulaient changer l’image de leur boutique à Gracia (Barcelone). Après avoir vu le logo que j’avais créé pour la colla ils m’ont demandé si je pouvais leur proposer quelque chose. Et une chose en a amené une autre… L’émotion est toujours au max quand je passe devant la boutique!

— Quel est le procédé de création d’une affiche?

L’inspiration vient souvent de la raison pour laquelle je crée ce modèle. Évidemment toujours en relation avec les castells mais en essayant de donner un point de vue différent.

Par exemple, pour la diada internationale à Paris on a voulu faire une affiche où les quatre colles auraient leur place avec les éléments emblématiques de la ville ou du pays d’origine.

L’affiche de Noël 2016, on a voulu jouer avec l’élément décoratif typique qu’est la pomme de pin (pinya en catalan), puisque pour nous les castellers, la pinya c’est la base de tout!

— Tu as fait des choses très différentes, comme l’affiche de Sant Jordi 2017, ou l’affiche pour l’atelier des enfants 2017, en passant par l’affiche de la journée de baptême des Castellers de Paris, toutes avec des styles très différents. Tu aimes ce changement ou c’est plutôt en fonction de ce qu’on te demande?

Tout comme l’inspiration, le style est souvent lié au motif de l’affiche. Dans l’équipe des réseaux sociaux de la colla on me laisse libre, ils doivent croire en mes idées… Il y a seulement quelques débats parfois pour savoir comment améliorer mes idées.

J’ai l’habitude de faire les designs avec les outils du Pack Adobe. Si l’affiche a pour base une photographie, j’utilise en priorité Photoshop (comme par exemple les affiches de Nantes 2017 et Sant Simó 2017); par contre si l’élément principal de l’affiche est dessiné à main levée (comme l’affiche de l’atelier pour la canalla) j’utilise Illustrator.

— Le planning mensuel des Castellers de Paris est un plan zénithal d’une pinya. C’est la première fois que tu joues avec la perspective de manière aussi directe?

On me dit souvent que mes designs ont une touche d’architecte. Je suppose que c’est pour ça que j’ai pensé au plan zénithal pour ce modèle.

Je l’ai réalisé quand je faisais partie de l’équipe technique des pinyes, et j’avais le modèle très clair en tête depuis de début.

— Tous tes designs ont pour but final de faire la publicité de représentations ou du calendrier des Castellers de Paris, ou tu fais aussi d’autres modèles pour la colla ?

J’ai eu la possibilité de collaborer avec l’équipe des réseaux sociaux pour d’autres raisons aussi. Comme par exemple des modèles pour souhaiter les fêtes (Nouvel An mais aussi Noël comme je l’ai dit précédemment),

mais ceux qui me tiennent le plus à coeur pour jusqu’à maintenant sont ceux que j’ai fait pour les deux anniversaires de la colla.

— En plus de dessiner, les commandes te permettent aussi de penser au message que tu veux transmettre. Es-tu à l’aise avec cette liberté créative?

Heureusement que sur ce point la liberté est limitée. Depuis l’équipe des Réseaux sociaux, ils me donnent beaucoup d’éléments de base qui m’aident beaucoup pour la création des différents modèles.

Ceci dit, il y a eu des exceptions qui confirment cette règle. Une de celles-ci, est l’affiche que je prépare pour notre nouveau local, le « Chez Nous » !

— Tu penses qu’avoir étudié l’architecture t’a influencée d’une façon ou d’une autre dans ton travail d’illustratrice?

Evidemment! Les études d’architectures m’ont donné un point de vue particulier que je n’aurais pas eu autrement.

En plus, beaucoup de mes créations reprennent des éléments ou des concepts architecturaux. C’est pour ça que, comme je l’ai dit avant, j’ai entendu plusieurs fois que mes créations ont une touche d’architecte.

— Comment se prépare le futur des affiches des Castellers de Paris ? Vous pensez déjà à de nouveaux projets ?

Les affiches que l’on a en tête sont : le poster pour notre local « Le Chez Nous » (comme j’ai évoqué avant), mais aussi une affiche pour Noël 2017 et Nouvel An 2018 (comme nous avions fait l’an dernier).

Et évidemment, je suis disposée à apporter mon petit grain de sable pour toute nouvelle représentation que prépare notre colla. Quand le conseil directeur et/ou l’équipe des réseaux sociaux auront besoin de moi, je serai là.

— Et tout ça, sur le plan personnel comment ça se passe? C’est beaucoup de travail en plus?

Pour commencer j’aimerais dire que ce que je fais pour la colla n’est même pas un millième de ce que m’apportent les Castellers de Paris à moi. C’est pour ça que même si les créations m’enlèvent un peu de mon temps libre, je considère que c’est mon apport (note de l’auteur: un de ses nombreux apports) à la colla. Et comme le nombre de représentation et d’affiches n’est pas excessif, je ne pense pas que le conseil directeur m’en demande trop!

En plus, l’organisation et/ou la façon de travailler qu’on a trouvé avec l’équipe des réseaux sociaux est fondamentale pour créer nos affiches tout en évitant trop de stress ou mal entendus. Par exemple, les opinions qu’on me donne des premières versions des affiches sont indispensables (je devrais souligner surtout les efforts particuliers de Maria), surtout pour trouver la meilleur version de chacune d’elles.

D’un coup on se souvient que, dans son calendrier mensuel, aujourd’hui est marqué avec un « répétition ». On se lève, elle prend la clé du cadenas de son vélo vintage caractéristique et elle me dit : Aller ! On va à l’entraînement, on va Chez Nous.

 

Pilier de deuil des Castellers de Paris pour les victimes des attentats de Barcelona et Cambrils

Les Castellers de Paris ont réalisé un pilier de deuil de 3 niveaux à l’Esplanade des Droits de l’Homme au Champ de Mars de la capital française. Les geperuts ont exprimé avec cet acte leur solidarité avec les victimes des attentats de Barcelona et Cambrils du 17 août.

 

Photo de : Roser Tarragó

 

L’acté avait commencé par une minute de silence avec d’autres membres de ma communauté catalane et espagnole à Paris

Geperuts de Beirut

Nous avons le plaisir de pouvoir vous annoncer que notre amie Ari s’est bien adaptée à Beirut (même si nous n’avions jamais eu peur pour elle dans cet aspect-là). Elle adore la ville, la bouffe, mais surtout les gens.

Et c’est précisément pour cette raison qu’elle est en train de commencer à faire les premières démarches pour la création des Geperuts de Beirut avec une claire référence aux Castellers de Paris car elle a l’intention de proposer pendant la future Assemblée fondationale que nous soyons les parrains!!

Comme nous n’avions jamais pu imaginer d’être parrains si tôt, nous n’avons aucun article dans les statuts. C’est pour cette raison que nous devons convoquer une assemblée extraordinaire pour pouvoir voter un annexe.

Nous allons vous envoyer un mail dans des brefs délais pour vous indiquer la journée, le lieu et heure début. On ne pourra pas assurer une heure de fin, car nous nous connaissons et on va avoir besoin de toute la journée pour pouvoir discuter et voter. Le conseil directeur reste en charge d’amener des sandwichs et de l’eau.

Nous sommes super contents au niveau du conseil directeur de la proposition d’Ari et nous espérons que vous soyez si contents que nous.

#EnsemblePlusHaut

Attentivement

Le conseil directeur

632591862 v2

Nouvelle incorporation au conseil directeur

Une tradition faut la respecter, donc: Voici la photo et présentation de la nouvelle incorporation au conseil directeur:

escanear0004
« Mes chers geperuts,

Je voudrais vous informer officiellement que depuis quelques jours (et en attendant la ratification dans la prochaine assemblée) j’ai rejoint la « junta » comme le premier membre de l’équipe Bellón (car c’est clair qu’une sole personne ne sera pas assez pour remplacer notre cher Victor).

Quand le vendredi dernier on m’a proposé de rejoindre la « Junta » bien qu’étant assailli par pleins de doutes (le manque de temps et expérience, mon français maladroit et très limité, …), je n’ai pas hésité une seconde.

Peut-être parce que c’est déjà loin derrière moi, ce novembre 2015 quand on est allé participer à l’atelier de « Panellets » et on a sortie avec une brochure des « Castellers de Paris ». Depuis ce moment-là, on a vécu tant de choses ensemble : des rires, des voyages ( la conquête de Londres, le concours de Tarragona !!!). Défis personnels et de « colla » qui m’ont fait non seulement naître comme castellera mais aussi grandir en tant que personne.

En définitive, j’espère seulement que en tant que membre de la « junta » je puisse vous remercier un peu pour tout ce que vous m’avez apporté pendant cette dernière année. Et que nous continuons à grandir ensemble, conquérant le ciel de Paris que depuis qu’il est casteller il semble un peu mois gris.
Allez, allez geperuts !
#EnsemblePlusHaut !

Meritxell Vinyals Salgado »

From Presi with love

La semaine dernière on a fêté notre premier anniversaire avec une grosse fête et l’élection des nouveaux conseils technique et directeur. Je suis heureuse et fière de pouvoir continuer à apporter mon grain de sable à ce beau projet, pour qu’on arrive encore plus loin et surtout, plus HAUT! Contente de le faire avec cette grande équipe qui est la « Junta » (Albert Orta Mascaró, Maria Carné Martorell, Hervé Sambourg, Víctor Bellón Molina et Miquel Huguet) et la « Tècnica » (avec les co-caps Jordi Rabassa Juvanteny i Xavier Bailo).

On peut êtes tous très satisfaits de ce qu’on a accompli en si peu de temps (1 an!): Rencontre Castellera Internationale à Londres, petite participation à tarragone, Diada transpirenaica (avec les Castellers d’Andorre) nos premières tours humaines de 6… une année très intense qui n’aurait pas pu être possible sans l’impulsion et le travail constant de « geperuts » remarquables comme Cesc Masdeu et Eulàlia Miro, qui ont consacré tant d’efforts à lancer une idée née un jour d’hiver dans un bar du Marais, et qu’on n’était que 6 ou 7… Notre première cap de colla, Mònica Aguilera Delgado, celle qui nous a tant appris toujours avec le sourire et beaucoup de détermination. Et finalement merci aussi au « capde » des tours humaines de 6, notre cher Jesus Crespo, celui qui prend toujours soin de tous et chacun de nous!

Celle-ci a été une année très intense, et nous voulons que 2017 le soit davantage!
Salut i castells!!

Eva Doya

Première représentation avec la chemise officielle

dsc_0490_25539664286_o

Photographie de Marta Riera

Les Castellers de Paris ont fait leur première représentation avec la chemise officielle ! Le 5 Mars 2016 à Avon (Ille de France), et malgré le froid, nous avons fait une très bonne prestation.

La démonstration a eu lieu grâce aux liens entre le Casal Català de Paris et les Castellers de Paris. C’était à la suite de la « calçotada » annuelle qu’ils organisent.

Nous avons rejoins sur la place de la ville d’Avon le 1er Colloque du Conseil Français des Confréries à Avon. C’est là que nous avons commencé le spectacle avec un pd4 « caminat » jusqu’à la mairie d’Avon, suivi d’un pd4ps déroulé sans aucun problème, ni à la montée ni à la descente. Pour terminer la session sur la place nous avons tenté 2d5, démonté.

Ensuite, nous avons rejoins la Salle Paroissiale de Bois Fleuri pour continuer notre prestation. C’était ici qu’on a retenté le 2d5, cette fois-ci sans problème, ni à la montée ni à la descente. Après quoi nous avons essayé un 3d5 net qui n’a pas pu se finir proprement, un 3d5a, un 3d5, 2 pd4 simultanés et pour finir un autre pd4ps.

Nous sommes très contents de cette exécution qui nous aide à consolider notre niveau. Cette journée nous montre que si nous continuons à travailler comme nous le faisons actuellement nous pourrons continuer à augmenter le niveau.

5 mars : Représentation à Fontainebleau!

Foto Calçotada Avon

Photographie de Maria Carné

Nous avons une super bonne nouvelle à vous annoncer ! Les Castellers de Paris donneront une représentation le samedi 5 mars 2016 à Fontainebleau, dans le cadre de la calçotada annuelle que le Casal Català de Paris organise.

Les Castellers de Paris passeront à l’action après le déjeuner. Vous pouvez juste venir regarder, prendre des photos et/ou des vidéos mais ne soyez pas timides, et venez faire « pinya » avec nous, la performance n’en sera que plus impressionnante !

C’est l’occasion idéale de voir des castells à Paris, manger très bien et s’amuser en faisant de nouvelles connaissances !

Il faut réserver votre place car elles sont limitées. Plus d’informations ici :

Information de la calçotada

On vous y attend !