Le week-end dernier, plus de 40 membres des Castellers de Paris ont voyagé à Nantes. Les geperuts ont été invités par le Casal Català (centre catalan) de Nantes pour réaliser une démonstration de castells dans le cadre du festival Hispanantes qui s’est tenu samedi soir.

Affiche: Alexandra Vale

La capitale historique de la Bretagne a accueilli les Castellers de Paris avec un soleil radieux et environ 25° C au moment de l’exhibition, une météo qui est inhabituel à cette période de l’année. Juste en descendant du bus, après un voyage de plus de cinq heures, les co-caps de colla (chefs tecniques) et la présidente ont remis les chemises bleues et les foulards aux neuf membres (sept filles et deux garçons) qui ont rejoint l’équipe ces derniers mois.

Photo: Maria Carné Martorell

L’exhibition a commencé avec un pilier de 4 soulevé par la base et marché, qui a pu être exécuté sans difficultés et qui a enthousiasmé un public qui a découvert les tours humaines emblématiques de la culture catalane. Ensuite, les geperuts ont déchargé un 4 de 5 net avec beaucoup de solvabilité, qui pourrait avoir bientôt un étage de plus.

Photo: Fanny Jourda

Le point culminant était le 3 de 6 que le conseil technique a porté sur place pour la première fois « en solitaire », c’est-à-dire, sans partager l’exhibition avec d’autres équipes. Malgré la collaboration du public dans les deuxième et troisième lignes de la pinya, seulement ont été réalisées deux tentatives démontées. La première a été avortée quand on a constaté que le troisième niveau n’était pas de bonne taille. Après avoir échangé les baixos de deux colonnes, la deuxième tentative est monté avec beaucoup plus d’équilibre, mais on a décidé de la démanteler par précaution, quand l’acotxador était installé et quand l’anxaneta commençait à grimper.

Malgré cette petite déception, les geperuts ont surmonté les difficultés et ils ont déchargé un 2 de 5 bien défendu par les composants du deuxième étage. L’exhibition a été complétée par deux piliers simultanés de 4, dont un seul a été déchargé, tandis que l’autre est resté comme tentative démontée, puisque la pinya a demandé de le démanteler quand celui du troisième étage (le terç) était placé. Enfin, un petit atelier a été organisé où une poignée d’enfants nantais ont joui tout en apprenant à monter.

Photo: Fanny Jourda

En résumé, en dépit de ne pas avoir complété un castell de 6, les geperuts ont été tout à fait satisfaits de cette performance, la première qu’ils font en territoire français en dehors de l’Île-de-France. Les nouveaux arrivants se sont rapidement intégrés à l’équipe et tout semble que les objectifs seront plus ambitieux lors de la Diada de Sant Simó de Mataró (Catalogne), à laquelle participeront les Castellers de Paris le samedi 28 Octobre.

 

Après le spectacle, le Casal Català de Nantes a organisé un dîner où les castellers ont dégusté diverses galettes et crêpes, la spécialité culinaire de la Bretagne, et enfin ils ont assisté au festival de danse organisé par Hispanantes avec de la musique typique de la péninsule ibérique et d’Amérique latine.

Les geperuts ont passé la nuit chez des membres du Casal Català de Nantes, qui le lendemain ont organisé une tournée à travers les lieux les plus emblématiques de la ville tels que le Château des Ducs de Bretagne, la Place Royale ou les Machines de l’Île, sur les bords de la Loire.

Photo: Maria Carné Martorell

 

Trugarez Naoned!*

(*) « Merci Nantes! » en breton.